Drink

Primeurs 2018 : analyse du millésime

L'analyse de notre dégustateur sur le millésime 2018 à Bordeaux.

Que dire du millésime 2018, si ce n’est qu’il fut un millésime des opposés ? Un printemps pluvieux et frais, fit apparaître les premiers stigmates des maladies cryptogamiques comme le mildiou laissant croire aux vignerons que l’année serait un enfer. La lutte fut âpre, féroce, parfois insensée. Dès les premiers jours de l’été, fort heureusement, le soleil apparut et laissa place à une climatologie très clémente. Journées chaudes, nuits fraiches, temps lumineux. Les premiers coups de sécateurs se donnèrent sous un temps idéal qui dura tout au long des vendanges. Jamais de mémoire de vigneron, les conditions furent aussi parfaite du début à la fin de cette période cruciale. Résultat, les raisins ont été ramassés au moment opportun, les styles de vin n’ont jamais été aussi marqués et la qualité, pour qui veut bien se donner la peine de comprendre, est exceptionnelle. 
Alors oui, avec 2018, Bordeaux continue sa lancée vers des styles de vins plus épurés, plus précis, plus tendus. Nous n’allons pas nous en plaindre. L’amateur, le vrai, l’esthète, pas celui qui achète pour spéculer, trouvera dans ce millésime de multiples opportunités de se faire plaisir. D’autant que les vins devraient vieillir admirablement et, évolution du style aidant, se gouter parfaitement tout au long de leur vie. Vous l’avez compris, chez Gault&Millau, nous croyons beaucoup dans ce millésime. 
Bonne sélection et belles dégustations !